© 2020 par Estel Rubeillon - Architecture - Urbanisme - Enjeux de société

Agora Ephémère #2 - 17 février 2020 - Partons à l'aventure !

18/02/2020

 

 

 

Définition de l'Aventure d'après Larousse :

Entreprise comportant des difficultés, une grande part d'inconnu, parfois des aspects extraordinaires, à laquelle participent une ou plusieurs personnes . Par ex : Le récit d'une aventure en mer.

 

Dans le cadre du cycle Sport&Aventure, et en compagnie de Maël Durand – des Eclaireuses-éclaireurs de France, Pascal Guilleux – Librairie du Voyage, Thibaut Labey – Chilowé et Coralie Mezieres – Lamas Production, nous avons croiser nos regards sur le voyage, la découverte du monde, de soi, sur l'apprentissage, le partage et aussi sur la société qui fait face à des problématiques, environnementales notamment, de plus en plus prégnantes.

 

Qui n'a pas rêvé de partir à l'aventure en écoutant les récits de Che Guevara, St Exupéry, Mike Horn, Sylvain Tesson, Lionel Terray, Messner ou encore Isabelle Autissier, Florence Arthaud, Nicolas Bouvier ou Nicolas Vanier ?

Ces inspirateurs ont mis des individus sur la route. Ils ont accompagné, par leur histoire, la réalisation de projets d'aventures, parfois rêvés pendant des années.

 

Mais partir à l'aventure, pour quoi faire ? A la recherche de quoi ? Comment ?

 

Thibault Labey, co-fondateur de Chilowé, a mené, il y a quelques années, une véritable expé, loin, chère et kiffante. En rentrant de cette aventure, il se posait la question de savoir s'il serait possible de revivre cela, en sachant que l'investissement en temps et en argent serait difficile à renouveler. Alors il s'est dit qu'il y avait peut-être d'autres aventures à vivre près de chez lui, en France. Avec son associé, ils ont décidé de "mettre tout de monde dehors" en invitant tout un chacun à partir explorer ce qu'il y a au bout de sa rue. Inspirés de Alastair Humphreys, ensemble, ils parlent de microaventures.

 

Coralie Mezières, de Lamas Production, jeune association rennaise engagée dans la promotion de la culture, du sport et de l'environnement, nous a présenté comment l'asso souhaitait s'inscrire dans l'accompagnement de projets d'aventure, tel que celui de Vincent Grison, Rennes Pôle Nord Rennes.

Lamas production a organisé son premier festival d'aventures filmées, en septembre dernier. Choisir les films n'a pas été simple : Qu'est ce qu'on veut montrer ? Des films d'aventures subventionnés par Red Bull avec des scénar' écrits en amont ? Ou des portraits de gens, qui vivent l'aventure dans leur quotidien, comme Patrick Plaine dans le film Roule Toujours ou Brice, le vacher à l'assaut des Pyrénées ?

La question fondamentale est comment je vis et comment je kiffe l'instant présent de mon aventure ? Et comment faire pour transmettre et partager à mes proches, et/ou au grand public ce que je vis sans tomber dans une démonstration excessive de ces moments uniques ? Se pose alors d'autres questions : Comment garder une trace ? Audio, vidéo, écrite ?  Comment ne pas tomber dans le "piège" du média social où la chasse à l'image insta est omniprésente ?

 

Alors, oui, le partage d'expériences, comme le fait Chilowé, ou Lamas Production dans le cadre du festival d'aventures filmées, peut être nécessaire, et c'est à chacun de trouver le format qui lui convient...en essayant de ne pas passer à côté de son aventure !

 

Rendre accessible l'information pour partir à l'aventure, ou conseiller des récits de voyage, c'est le travail de Pascal Guilleux, qui gère la librairie du voyage - Ariane, à Rennes depuis 10 ans. Aujourd'hui les librairies de voyage sont peu nombreuses (moins d'une dizaine en France) et celle de Pascal en fait partie ! En 10 ans, il observe des évolutions, tant dans les lignes éditoriales, qui évoluent et influencent les formes de voyages, que dans les demandes de la part des clients qui souhaitent avoir accès à des formats de vacances plus "simples" tout aussi bien que de partir à l'autre bout du monde (cf Chilowé qui dit que d' "Aller crapahuter dans le jura sera bientôt plus cool que d'aller surfer à Bali !" A bon entendeur !).

Nous avons également abordé la question du numérique versus le papier, concernant l'accès à des cartes par exemple. Entre la carte IGN et les nombreuses applications gratuites, la question peut se poser. De la même manière, le guide de voyage (comme le Routard par ex) versus les blogs qui racontent et illustrent de nombreux voyages. Faut il choisir l'un ou l'autre ? Peut-être pas. On observe que ce sont des outils complémentaires, qui n'offrent pas toujours les mêmes informations, qui ne nécessitent pas les mêmes moyens (accès à internet par ex) et qui ne s'appréhendent pas de la même manière. L'exemple du livre "Les chemins noirs" de Sylvain Tesson, a été évoqué car le titre fait référence aux tracés noirs de la carte IGN. En revanche, la traversée de la France qu'il a effectué nécessiterait en réalité au moins 300 cartes IGN !!  Quid du poids et de la place nécessaire.

 

Avoir le goût de l'aventure, c'est quelque chose qui se développe et qui peut s'acquérir en étant jeune. Accompagner l'envie d'aller ailleurs, explorer l'inconnu et relever des défis, font partie des missions des Eclaireuses-éclaireurs de France où Maël Durand est investit depuis une quinzaine d'années.

Dès leur plus jeune âge, les enfants qui rejoignent les éclaireuses-éclaireurs de France, appréhendent la vie en collectif en contribuant aux différents projets des camps auxquels ils participent. La connexion avec l'environnement est très forte et la majeure partie des propositions se font en dehors de la ville, en forêt ou en campagne.

Chez les éclés, préparer le repas et manger ensemble, construire un campement, faire un feu, dormir ensemble, apprendre à s'orienter avec une boussole ou encore concevoir une mini expédition et la mettre en oeuvre à l'âge de 11 ans, font partie de l'apprentissage. Ces expériences individuelles, dans le collectif, sont marquantes pour ces jeunes citoyens du monde. Leur donner un pouvoir d'agir, les moyens de prendre leur vie en main et développer leur confiance en eux sont des valeurs fortes et fondatrices chez les éclés. Ils deviennent ainsi des jeunes responsables conscients de leur environnement et de la nécessité de le protéger.

 

En référence à cela : le reportage "Ils ont grandi au large " retrace l'histoire d'enfants, adultes maintenant, qui sont partis pendant une année scolaire sur le voilier La fleur de Lampaul, à la découverte du monde, à la découverte d'eux même. 10 ou 15 ans après cette école de la vie, ils racontent comment cette expérience les a construit et a contribué à devenir qui ils sont aujourd'hui.

 

Un certain nombre de sujets ont émergé et ont soulevé le débat, sans que nous ayons toujours trouvé les réponses :

> A qui s'adresse t-on quand on travaille dans une librairie spécialisée ? Quand on accompagne des enfants et des jeunes sur des projets d'apprentissage de la vie et du collectif ? Ou lorsque l'on envoie une news hebdomadaire à 30000 abonnés ? Comment savoir ? Comment ouvrir à d'autres et rendre encore plus accessible cette passion qui nous anime ?

 

> Comment protéger nos terrains de jeux en plein air, si le tourisme de masse se développe et que, afin d'obtenir la meilleure photo Insta, certains sont prêts à les abîmer ? Des réponses ont été esquissées notamment au travers d'un retour à l'éducation populaire, ou au travers d'une pédagogie adaptées et bienveillante remettant du sens et de la responsabilisation individuelle.

 

Extrait du livre "Nicolas Bouvier passeur pour notre temps" de Nadine Laporte :

« La lecture des œuvres de Nicolas Bouvier peut changer une existence. En racontant ses voyages, cet écrivain ne nous révèle t-il pas la forme que prend le déroulement de nos vies ? Ce livre raconte cette merveilleuse et parfois difficile route vers soi-même que fut sa vie, et ce que nous en retenons aujourd'hui.

Amoureux du monde nomade, Nicolas Bouvier nourrit les rêves de tous les voyageurs d'aujourd'hui. Sa foi amusée dans le monde et l'inexplicable magie de ses textes forment une boussole quotidienne dans la vie de chacun de ses lecteurs. Le lire et le relire, c'est réenchanter à chaque fois notre regard sur tout ce qui nous entoure. "

 

 

 

 

RDV le 23 mars de 19h à 20h30 à The Roof Rennes- Hôtel Dieu, pour l'Agora Ephémère n°3

"Bien manger en ville : un art de vivre et un choix politique "

En compagnie de et Arzu Guler, naturopathe, nutritionniste

Mikaël Hardy, permaculteur chez PermaG'Rennes

Romain Joly, chef cuisinier chez Origines

 


 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Archives
Please reload

Posts récents
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now